12 mois et plus, Pratiques bienveillantes

Apprendre à faire seul : dans la salle de bain

Ca y est, mon bébé a grandi : depuis plusieurs mois maintenant, Lila marche seule, elle mange seule, elle apprend à faire seule et surtout elle adore ça ! Ainsi, afin de lui permettre de s’épanouir au maximum dans l’acquisition de son autonomie, j’ai voulu rendre accessible un endroit de la maison : la salle de bain. Je vous explique pourquoi.

Dans cet article je vous parle de l’intérêt des activités « de vie pratique » pour le développement du jeune enfant et je vous présente ensuite quelques aménagements plutôt simples que j’ai réalisés dans ma salle de bain afin de permettre à Lila de prendre soin d’elle de manière autonome.

Vers l’âge de 15 mois Lila a commencé à exprimer son désir de nous imiter mais aussi de faire les choses par elle-même. Il se trouve qu’à cet âge-là, effectivement, nos enfants nous montrent qu’ils veulent faire comme nous, pour devenir comme nous. (Des études ont révélé la présence de « neurones miroirs » dans le cerveau humain. Ces neurones jouent un rôle dans les apprentissages puisque c’est grâce à eux qu’un enfant est capable d’imiter les adultes, non seulement leurs gestes mais aussi leurs attitudes, et ce simplement en les observant, en baignant dans leur environnement).

Pendant cette période, il imite les actes de ceux qui l’entourent, non parce que quelqu’un lui dit de le faire, mais par une nécessité intime.

Maria Montessori

Or, il se trouve que dans un logement, (ou du moins chez nous…) la configuration des équipements n’offre pas la possibilité aux jeunes enfants de pouvoir se débrouiller complètement seuls.

Ici, bien que nous soyons de grands adeptes de la tour d’observation Montessori (que nous utilisons principalement pour cuisiner ensemble), il faut reconnaitre que ce n’est pas toujours très pratique. J’imagine peut-être Lila faire glisser sa tour (si elle n’est pas trop lourde) jusqu’au lavabo, y monter seule, mais pour ouvrir le robinet, attraper le savon etc. c’est une autre histoire.

Ainsi, j’ai trouvé mon bonheur (et surtout j’ai fait le sien!) en m’inspirant de la pédagogie Montessori. Lila possède désormais son propre petit espace pour prendre soin d’elle, de son hygiène et de son apparence.

Alors, quel intérêt de proposer ce type d’activités pour nos enfants?

Premièrement, le lavage des mains, le brossage des dents, tout ce qui concerne l’hygiène, sont très importants. Alors autant essayer de donner de bonnes habitudes à nos bambins le plus tôt possible.

Les enfants aiment généralement bien toucher l’eau, tripoter le savon, jouer avec une brosse à dents, c’est amusant! Ce sont d’ailleurs de riches expériences sensorielles et motrices !

Nous leur offrons une superbe occasion de se familiariser avec les nouvelles textures : les poils de la brosse à dents ; L’eau et ses différentes températures ; Le savon qui ne procure pas la même sensation en fonction de s’il est sec ou mouillé ; Son odeur; La mousse que l’on peut effleurer sans jamais vraiment la saisir…

Les enfants découvrent que la brosse à dents se tient d’une certaine manière, elle nécessite une certaine coordination pour être mise dans la bouche… Enfin, le savon demande dextérité et concentration afin d’être attrapé ; Le frotter entre ses mains constitue parfois une lourde tâche et le reposer sans qu’il ne nous échappe n’est pas toujours une mince affaire…

Une activité telle que le lavage des mains, peut constituer à elle seule un véritable moment d’expérience, d’apprentissage et de plaisir pour le jeune enfant.

De nombreuses pratiques ou gestes qui nous paraissent logiques, automatiques, sont le plus souvent pour nos bambins, source de grande découverte.

Du coup, profitons-en ! C’est l’occasion de mettre toutes les chances de notre côté et d’en finir avec les négociations et batailles pour les inciter à se laver les mains avant de venir à table par exemple. Nos enfants prennent de bonnes habitudes, c’est ludique, ils gagnent en rapidité à force de s’exercer, ils prennent confiance en eux et nous sommes à notre tour fiers et satisfaits. Bref tout le monde est content !

Comment aménager son petit espace dans la salle de bain?

Peut-être que vous hésitez en pensant à votre salle de bain qui vous parait minuscule, vous vous dites qu’il n’y a pas la place, que ce n’est pas possible. Je vous encourage à trouver quelques centimètres, juste de quoi laisser un espace pour mettre un petit meuble de la taille d’une table de chevet…

De plus, afin de prévoir le matériel à acheter, essayez de penser à ce que vous aimeriez que votre enfant puisse faire seul. Pas besoin d’avoir trop d’équipements, de matériel si vous pensez que cet endroit ne servira qu’au brossage de dents par exemple. En ce qui me concerne, je voulais que Lila puisse essentiellement : se laver les mains, se débarbouiller, se brosser les dents et se coiffer.

Afin d’adapter cet espace dans la salle de bain, j’ai d’abord cherché un petit meuble inspiré de modèle de tables de chevet. (Vous trouverez ci-dessous ma liste d’achats avec des liens d’articles similaires).

La vasque n’est autre qu’un joli saladier en bambou, dont les bords ne sont pas trop hauts.

Il m’a ensuite fallu trouver un petit porte-savon basique et une carafe.

J’ai disposé deux panières en dessous pour y ranger le petit matériel de Lila tels que sa brosse à dents, un gobelet, des lingettes lavables, une petite serviette, une brosse à cheveux et une petite éponge pour essuyer les gouttes d’eau (car oui, il y a des éclaboussures, voire quelques inondations par moment…Oops!)

J’ai également fixé un miroir sur le mur, au dessus de la « vasque », à sa hauteur pour qu’elle puisse se voir correctement : un franc succès !

Ma liste d’achats pour adapter cet espace :

  • Petit meuble / table de chevet : ici
  • Saladier pour faire la vasque : ici
  • Porte savon : ici
  • Carafe : ici
  • Panières de rangement : ici
  • Miroir adhésif : ici

Prendre le temps avec notre enfant de lui présenter ce nouvel endroit

Une fois tout mon petit matériel bien installé, j’ai proposé à Lila de venir dans la salle de bain et je lui ai montré ce qui était désormais à sa disposition.

Je lui ai expliqué que c’était son petit espace pour prendre soin d’elle, se laver les mains, se brosser les dents, se coiffer, se nettoyer le visage.

Nous avons pris le temps de faire un premier lavage des mains ensemble dans cet endroit. Comme une sorte de petite démonstration, en réalisant mes gestes, j’ai pris soin de bien les détailler et de les expliquer. J’ai nommé précisément tous les objets que je touchais.

Les étapes du lavage de main :

  1. Je verse de l’eau dans le saladier à l’aide de la carafe. Je tiens la carafe avec les deux mains, une sous le bec verseur et l’autre qui tient l’anse.
  2. Je remonte les manches de mes vêtements.
  3. Je trempe mes mains dans l’eau pour bien les mouiller.
  4. Je prends le savon disposé sur le porte savon et je le frotte entre mes mains.
  5. Je lave chaque doigt, entre les doigts, le dos de la main et puis la paume.
  6. Je rince mes mains dans l’eau qui se trouve dans le saladier.
  7. Je les secoue délicatement (ou presque…) au dessus du saladier.
  8. J’essuie mes mains sur la petite serviette.
  9. Je vide l’eau du saladier dans la baignoire.
  10. Je peux prendre l’éponge rangée dans le petit meuble pour essuyer les gouttes sur le sol et le petit meuble.
  11. Je range l’éponge à sa place.

Après quelques répétitions, vous verrez comment vos enfants se souviennent parfaitement bien de chaque étape. Ils sont fascinants !

Pour l’instant, je m’occupe de remplir la carafe d’eau et j’aide Lila à transporter et vider le saladier dans la baignoire, mais l’objectif à terme est qu’elle puisse réaliser ces gestes sans moi.

Je laisse Lila venir se laver les mains quand elle en a envie. Je l’encourage aussi à le faire de manière ritualisée : avant et après chaque repas, après être allée jouer dehors, avant de cuisiner, après avoir dessiné, fait de la pâte à modeler etc.

Tous les jours, nous utilisons cet endroit pour encourager Lila à se brosser les dents avec un peu plus d’assiduité qu’auparavant.

Il est important de brosser les dents de bébé dès que possible, dès l’apparition des toutes premières dents, ne serait-ce que pour l’aider à se familiariser avec la brosse à dents et avec cette pratique. Jusqu’à présent, je dois avouer que ce moment-là ressemblait à un petit combat de catch (ok j’exagère!)

Toujours est-il qu’effectuer le brossage des dents dans son petit espace a permis à Lila de prendre pleinement part à cette activité. Nous essayons de collaborer ensemble : dans un premier temps nous la laissons frotter seule, puis par moment, elle tient le manche et nous guidons ses mouvements. Je reconnais tout de même que ce n’est pas toujours évident mais nous avons remarqué que le fait qu’elle puisse se regarder, voir ce qu’elle fait dans le miroir la rassure et l’amuse.

Comment faire en sorte que notre enfant s’approprie l’endroit?

D’une part, gardons en tête que les bébés, les enfants, adorent la nouveauté ! Ils sont curieux. Si nous leur montrons que ce petit endroit leur est réservé et qu’il propose de nombreux objets de notre quotidien à nous, ils ne peuvent que s’y intéresser. (Si ce n’est pas le cas, c’est probablement parce que c’est encore un peu tôt pour eux et que leur intérêt est ailleurs pour l’instant. Cela viendra plus tard).

Il est recommandé que cet endroit fasse partie d’une pièce dans laquelle vous consacrez vous-même du temps pour effectuer ces soins. (Donc bon… la salle de bain… c’est bien!) Et puis passons du temps avec eux dans leur espace aménagé ! Montrons-leur comment faire, laissons-les faire en les observant…

Aussi, ce qui m’a beaucoup surprise, c’est la vitesse à laquelle les enfants identifient précisément la place de chaque objet. Ainsi, je vous encourage vraiment à donner une place pour chaque élément de ce petit coin d’hygiène. Le porte savon d’un côté, la brosse à dent et le gobelet sur la petite étagère en dessous, les lingettes dans la panière, la brosse de ce côté-ci etc. Vous verrez que votre enfant rangera parfaitement tout à sa place. Et c’est normal ! Cela fait partie d’un stade de développement de la pensée de l’enfant. (Encore une fois, profitons-en!)

Une des périodes sensibles les plus importantes et les plus mystérieuses est celle qui rend le petit enfant sensible à l’ordre.

Maria Montessori

Vous l’aurez compris, il est indispensable que cet espace soit bien ordonné et que l’enfant puisse identifier l’emplacement précis et permanent de chaque objet.

Je suis très satisfaite de cet aménagement mis en place pour Lila. Aider son enfant à grandir, à s’épanouir, à s’éveiller au monde qui l’entoure, mais aussi lui apprendre à se débrouiller seul, à devenir de plus en plus autonome est tellement satisfaisant et gratifiant.

Et puis… mon coeur fond à chaque fois que je vois Lila fléchir ses petites jambes pour attraper puis replacer sa brosse à dents dans son gobelet, à sa place, sur l’étagère.

Et vous, avez-vous aménagé des espaces pour favoriser l’autonomie de vos enfants? J’ai hâte de lire vos petites astuces et idées en commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s