Le blog

Accompagner son enfant : faire ce qui nous ressemble

Ces derniers temps j’avais envie d’écrire quelque chose d’un peu plus personnel, en vous dévoilant une partie de ma vision de l’accompagnement d’un enfant dans son développement et épanouissement.

Je vous raconte dans ces quelques lignes comment j’aime piocher dans les principes de l’approche Montessori tout en faisant les choses à ma manière pour être avec en accord avec notre mode de vie, notre habitation et bien évidemment notre enfant !

Récemment, en discutant avec des personnes issues de différentes générations, j’ai vraiment pris conscience de la chance que nous avons nous, jeunes parents de vivre à une époque qui nous permet l’accès à autant d’informations en matière d’accompagnement parental (je préfère ce terme à celui « d’éducation). Cela m’a fait réfléchir, et aussi me rendre compte que cette masse d’informations nous est souvent aussi bénéfique et utile qu’oppressante et culpabilisante.

C’est le problème d’Internet et des réseaux sociaux : on a lu ceci mais on nous dit cela, si on cherche encore un peu on trouve encore autre chose… Et puis quand on découvre la pédagogie Montessori, on est assailli d’idées d’activités et de plateaux… On entend parler de formations, de matériel spécifique… On semble comprendre que cela demande de l’investissement, du temps, de l’argent, de la place... On se dit que si on ne peut pas tout faire, à quoi bon essayer de faire? Et on ne sait finalement plus par quoi commencer, ni si l’on souhaite vraiment commencer d’ailleurs!

L’accent est souvent mis sur la présentation des activités et le matériel. C’est tentant de raccourcir le tout et de penser que « faire du Montessori », c’est avoir de belles étagères épurées qui proposent des activités complétement libres, avec du matériel onéreux, rangé sur des plateaux.

Pourtant, moi je dirais plutôt que Montessori c’est avant tout une philosophie. C’est une manière de considérer l’enfance autrement, de changer son regard sur l’enfant. C’est aussi réajuster son rôle d’adulte, de parent… C’est avoir confiance en ce petit-être que nous serrons dans nos bras et être intimement persuadé qu’il est né avec tout le potentiel pour apprendre, que tout cela est déjà ancré en lui. C’est aussi avoir conscience que finalement, seule la mise en place d’un environnement préparé, la bienveillance et l’amour dans notre accompagnement sont les clés pour l’aider à réaliser de grandes choses. Tout simplement.

1ère étape : établir ce qui semble important

Afin d’adapter toutes ces belles idées à la réalité de notre quotidien, dans un premier temps, je me suis posée des questions sur ce qui me semblait vraiment important, et depuis je garde en tête les principes suivants :

-Je souhaite favoriser la spontanéité, la curiosité et l’autonomie de mon enfant.

-Je veux lui offrir un environnement, du matériel, des jouets mais aussi des expérience et des activités qui lui sont adaptés.

-Je veux pouvoir l’observer, l’accompagner, l’encourager à devenir actrice de sa propre existence, à comprendre et exprimer ses besoins, ses émotions, entre autres.

C’est une réflexion très personnelle. On peut écouter tous les conseils, piocher toutes les idées, mais ce qui compte vraiment c’est de faire des choix qui sont en parfaite adéquation avec notre vision des choses, avec nos envies, avec notre mode de vie, avec nos possibilités et surtout avec notre enfant!

Deuxième étape : aménager l’espace simplement

Dans un deuxième temps, je me suis concentrée sur l’aménagement de l’environnement de Lila. En effet, dans l’approche de Maria Montessori, c’est un paramètre primordial puisque l’enfant s’imprègne de tout ce qui s’y trouve pour se construire.

Ainsi, j’ai défini 4 espaces distincts pour Lila dans notre habitation :

un espace dédié au sommeil

un espace dédié aux soins, à l’hygiène

un espace dédié aux repas

un espace dédié au mouvement et à l’éveil

Un des points sur lesquels je voulais aussi insister aujourd’hui : j’ai fait de nombreuses lectures, je participe à des formations, je m’enrichis, mais pour autant, je n’applique pas toujours tout à la lettre. Je m’inspire, je modifie et j’adapte.

C’est ainsi par exemple que je me suis inspirée du concept de motricité libre pour l’espace dédié au mouvement. J’ai installé des tapis au sol, des petites panières à la portée de mon bébé pour disposer ses activités… J’ai aussi banni certains équipements qui (selon moi) ne permettaient pas de respecter complétement la motricité libre. (Je vous en parle dans cet article).

Mais, j’ai aussi fait des choix différents de ce qui est « préconisé ».

Lila a longtemps dormi dans un lit à barreaux, elle a pris et prend encore la plupart de ses repas dans une chaise haute « classique ». Il n’y a pas forcément d’aménagements à sa hauteur dans chaque pièce… Il y a plein de concepts que l’on n’applique pas parce qu’ils ne nous ressemblent pas, ou nous avons du mal à les mettre en oeuvre à l’heure actuelle par exemple. Et comme on dit : « c’est okay! »

De manière générale, j’aime aussi faire en sorte que les aménagements proposés soient durables.

C’est le cas notamment dans le petit coin hygiène que j’ai installé dans ma salle de bain pour Lila (Je vous en parle en détails dans cet article). J’ai disposé un saladier sur un petit meuble, je n’ai donc pas percé un trou dans la tablette pour pouvoir l’intégrer telle un vraie vasque. C’est ce qu’on peut voir dans certains tutos. (Je trouve ce rendu absolument génial au passage!) Mais personnellement, je compte réutiliser ce meuble plus tard, pour un autre usage. Le saladier et la carafe pour remplir nous conviennent ici parfaitement !

Dans l’espace d’activités de Lila, j’ai eu la grande chance de pouvoir demander à une personne de ma famille de confectionner un meuble avec de grandes étagères non compartimentées. Cela laisse davantage de place aux activités et aux plateaux volumineux. Tout cela à hauteur d’enfant. J’en suis ravie. Lila aussi. Mais j’ai choisi ce meuble également parce que je sais qu’il sera réutilisable.

Au final, en presque deux ans, l’espace de Lila a beaucoup évolué : il s’est agrandi, les meubles ont changé, certains ont été ajoutés, remplacés…

Je peux dire que je suis satisfaite de son rendu mais vous savez pourquoi?

Avant tout parce que Lila y est tout le temps. Il ne se passe pas une journée, une matinée, un moment d’éveil sans qu’elle n’investisse les lieux. Elle se l’est approprié. Je sais qu’elle s’y sent bien. Elle connait la place de chaque chose. C’est son univers.

Mon objectif est atteint.

Proposez un endroit qui ressemble à votre enfant, dans lequel il aimera évoluer et passer du temps.

Troisième étape : sélectionner et gérer le matériel proposé à l’enfant

Dans l’approche Montessori, le matériel est considéré comme un appui pour aider au développement de l’enfant. La sélection est alors importante. Et si on essayait la simplicité? Le matériel proposé ne doit pas donner trop d’informations (pas trop de couleurs, ni de motifs…) il doit isoler l’objectif de l’activité et sa principale « difficulté ».

Malheureusement, le point négatif numéro 1 de ce type de matériel est… son coût !

Alors j’avoue que je ne comprends pas trop pourquoi un jeu d’encastrement monochrome, par exemple, se vend plus cher qu’un autre jeu coloré. Heureusement il y a quelques solutions : j’ai déjà vu des parents repeindre des encastrements pour éviter de donner trop d’informations à l’enfant. Ingénieux non?

On peut aussi fabriquer du matériel avec des objets de récup’ : des boîtes, du carton. On perce, on découpe…

Bien évidement, parfois j’investis dans du matériel pour lequel je suis convaincue de l’utilité et qui durera un peu dans le temps.

Quand je ne suis pas certaine que ce soit vraiment possible, à présent je n’hésite plus à me tourner vers les magasins ou sites Internet de seconde main.

De plus, Lila est en plein dans l’âge auquel je peux multiplier les propositions d’activités de vie pratique. Je suis régulièrement à la recherche de plateaux, de panières, de petites tasses, carafes, cuillères, etc. Et pour cela, j’aime d’abord me tourner vers les mamies de Lila :). Elles ont toujours plein de petits trésors dans leurs grands placards.

Récemment, je me suis mise à arpenter les vides greniers et Bric à Brac! J’y trouve souvent mon bonheur pour moins de vingt euros…

Est-ce que vous voyez le prochain obstacle à tout cela se dessiner à l’horizon? Oui… le problème du stockage!

Actuellement, je n’ai pas la place de garder trop de choses alors j’adapte ! Je me concentre sur le plus utile et le plus pérenne.

Et puis je cherche d’autres solutions.

J’ai découvert la ludothèque près de chez nous! C’est comme une bibliothèque, mais pour les jouets ! Nous avons la possibilité de rester jouer sur place ou bien d’emprunter du matériel et des jeux. C’est vraiment idéal pour renouveler les activités encombrantes.

Enfin, je viens tout juste de me lancer dans le test du concept de location de matériel Montessori notamment ! Je viens de recevoir ma première box! Je trouve l’idée vraiment géniale! Elle n’apporte que des avantages : utiliser du matériel adapté, sélectionné par des professionnels, à moindre coût et qui n’encombrera pas nos placards… J’aurai très certainement l’occasion de vous en reparler plus tard 🙂

Dernière étape : offrir du temps de qualité

C’est ce qui m’importe finalement le plus : mettre en place une relation dans laquelle Lila se sente en confiance, soutenue affectueusement et émotionnellement, inconditionnellement.

Je suis consciente de la chance inouïe que j’ai de pouvoir passer énormément de temps avec Lila. Beaucoup plus que d’autres parents.

Un des messages que je souhaite faire passer c’est que le plus important finalement ce n’est pas la quantité mais la qualité. Vous vous dites sans doute que c’est une bien belle phrase mais que dans les faits, ça n’est pas toujours applicable et pourtant...

Il y a des journées où j’ai plein de choses à faire: des tâches du quotidien ou professionnelles, des rendez-vous, et même de plus en plus régulièrement des choses un peu pour moi, pour mon équilibre en tant que femme (Wahou! Est-ce que j’ai vraiment écrit ça?!) Et donc très certainement comme de nombreux parents, je culpabilise…

Quoiqu’il arrive, je consacre ne serait-ce qu’un petit moment de qualité à mon enfant. La durée de cet instant est incertaine et peut être parfois courte… Mais je suis à fond avec elle, et rien qu’elle. Je suis déconnectée du reste, je ne suis pas fatiguée, pas énervée, j’ai pris soin de souffler, de laisser le reste de côté. Ce moment-là peut n’être que le moment du change pendant lequel on va discuter et lire une histoire avant de se coucher…

Et puis encore une fois, il s’agit de ma façon de faire à moi…. Si la vôtre est différente mais qu’elle vous convient, c’est tout ce qui importe.

Je repense chaque jour ma manière de l’entourer, de l’accompagner. J’essaie d’apporter des modifications, de gérer le temps autrement (croyez-moi c’est difficile) pour laisser Lila faire les choses par elle-même, ne pas la presser…

J’aime l’observer, l’encourager sans forcément le dire, mais simplement prendre un instant pour être auprès d’elle, lui montrer que ce qu’elle fait est important et qu’elle le fait bien.

Pour finir, je tenais à dire à chacun d’entre-vous, parent, que de manière générale, ce que vous faites pour votre enfant, si vous faites de votre mieux en vous écoutant, alors vous le faites bien! Vous êtes tous de bons parents pour votre enfant car personne ne sait mieux que vous ce dont il a besoin.

Alors que vous fassiez tout exactement comme dans l’approche de Maria Montessori ou que vous piochiez juste quelques idées par-ci par-là, que vous ayez tout votre temps ou seulement de petits moments précieux… Faites confiance à votre enfant et savourez le plaisir de faire ensemble ce qui vous ressemble

Je vous invite à partager votre vision de l’accompagnement parental pour votre enfant en commentaires. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s